Contactez nous au : 07 69 24 71 38

Expédition gratuite pour toute commande supérieur à 50€

découvrez comment préparer vos propres conserves pour assurer votre autonomie en situation de survie. apprenez les techniques et astuces pour conserver vos aliments de manière sûre et durable.

Comment préparer ses propres conserves pour faire face à une situation de survie ?

Comprendre le besoin de préparation à une situation de survie

Préparation des conserves : un atout pour la survie

Face aux éventuelles crises alimentaires, énergétiques ou climatiques, comme l’illustrent les orages violents ou les pénuries d’électricité, la préparation de conserves pourrait être une solution de choix. Comme le calme avant la tempête, le temps est venu pour chacun de nous de se préparer à une situation de survie, comme nous l’apprennent par exemple les Mormons en constituant leur stock de nourriture pour une année entière.

Les méthodes pour une conservation efficace

Dimension essentielle de l’autonomie alimentaire, la conservation des denrées permet non seulement une utilisation rationnelle des ressources, mais aussi de pouvoir disposer d’aliments nutritifs tout au long de l’année. Parmi les méthodes de conservation,
l’hiver, avec son froid naturel, permet par exemple de conserver de la viande ou du poisson sans nécessité d’électricité.
– La déshydratation est une autre technique qui a fait ses preuves et qui est relativement simple à mettre en œuvre.
– Enfin, l’utilisation de récipients hermétiques – des bocaux en verre généralement – pour faire des conserves est une autre option à considérer.

Récolte et utilisation des glands pour la survie

Mais qu’en est-il des aliments que l’on peut trouver dans la nature ? Le gland, par exemple, est une excellente ressource alimentaire en cas de besoin. Sa récolte, qui peut s’effectuer en automne, ne nécessite aucune compétence particulière. Concernant sa conservation, il suffit simplement de les faire sécher avant de les stocker dans un endroit frais et sec.
De plus, le gland peut être utilisé pour faire de la farine, du lait végétal ou encore intégré à différentes recettes, ajoutant ainsi une source d’énergie supplémentaire à votre alimentation.

Stocker l’eau pour préparer un kit de survie

Indispensable à la vie, l’eau est aussi un élément à stocker préventivement. Comme le démontre le Ministère de la Transition écologique, lors de la préparation d’un kit de survie, le rationnement et la conservation de l’eau doivent être au centre des priorités. Plusieurs techniques existent
– le remplissage et le stockage des bouteilles d’eau en verre ;

– la collecte d’eau de pluie ;

– l’achat d’eau en bouteille.
Pour maximiser cette conservation, il est préconisé de stocker l’eau dans un lieu frais, sombre et sec.

Survie alimentaire : vers une éventuelle fin du monde ?

Dans l’éventualité d’une apocalypse ou d’une situation de crise majeure, la question de la survie alimentaire est cruciale. La préparation de conserves, le stockage de l’eau et l’utilisation d’aliments naturels tels que le gland sont autant de techniques qui pourraient nous sauver la vie. De plus, l’apprentissage de ces techniques de survie peut contribuer à notre autonomie alimentaire et à une meilleure gestion de nos ressources, ce qui est aussi une garantie pour notre avenir et celui de notre planète.
En bref, préparez-vous, car comme disent nos amis Suédois : « J’ai de quoi tenir 7 jours chez moi ».

Les principes de base de l’alimentation en situation de survie

découvrez comment préparer vos propres conserves pour vous préparer à une situation de survie et assurer votre autonomie alimentaire.

Être préparé à une situation de crise nécessite une organisation minutieuse, en particulier en ce qui concerne l’alimentation. Un stock de denrées peut faire la différence entre la survie et le désastre, c’est pourquoi il est crucial de comprendre les principes de base de la conservation des aliments.
Botulisme : Une préoccupation majeure dans la conservation des aliments est la possibilité d’empoisonnement botulique. Cette maladie mortelle est provoquée par une bactérie qui se développe dans des conditions anaérobies, c’est-à-dire sans oxygène, comme c’est le cas dans les conserves mal préparées. Il est donc absolument indispensable de respecter les protocoles de stérilisation recommandés lors de la préparation des conserves.

Produits à stocker pour survivre en cas de crise : liste complète et conseils

Lorsqu’on se prépare à une situation d’urgence, il peut être difficile de savoir quels types d’aliments stocker. Idéalement, votre stock devrait inclure une variété de denrées qui se conservent longtemps, sont riches en nutriments et ne nécessitent pas de réfrigération. Voici quelques exemples d’aliments à privilégier :
– Céréales complètes (avoine, riz, quinoa, etc.)
– Légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots secs, etc.)
– Fruits et légumes séchés ou en conserve
– Protéines en conserve (thon, saumon, poulet, etc.)
– Huiles de cuisson (huile d’olive, huile de coco, etc.)
– Épices et herbes pour ajouter du goût aux repas
– Sucre, miel, ou autres édulcorants naturels
– Thé et café pour le confort et la vigilance

Principaux repères de l’OMS sur la sécurité sanitaire des aliments

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, il est essentiel de respecter plusieurs principes pour garantir la sécurité sanitaire des aliments :
– Préservez la propreté : il est essentiel de toujours manipuler les aliments avec des mains proprement lavées et d’utiliser des ustensiles propres.
– Séparez les aliments crus des aliments cuits : cela évite la contamination croisée, qui peut conduire à une intoxication alimentaire.
– Faites cuire les aliments à des températures adéquates : la cuisson correcte tue la plupart des bactéries néfastes dans les aliments.
– Conservez les aliments à des températures sûres : pour empêcher la croissance de bactéries et d’autres micro-organismes, les aliments doivent être stockés à des températures appropriées.
– Utilisez de l’eau et des matières premières sûres : c’est une étape cruciale, surtout en situation de survie, car l’utilisation d’eau contaminée ou de matières premières non sûres peut entraîner de graves maladies.
S’approvisionner en aliments prêts à consommer et bien conserver ces denrées peut faire la différence entre survie et catastrophe. Préparez-vous en conséquence et vous serez prêt à faire face à tout scénario de survie.

Techniques pour préparer ses propres conserves

découvrez comment préparer vos propres conserves pour être prêt en cas de situation d'urgence. apprenez à conserver vos aliments et à assurer votre survie avec cette méthode pratique.

Les bases de la conservation des aliments

Selon une étude de la renommée université de cornell, la conservation bien exécutée est essentielle pour réduire au minimum les pertes alimentaires et permet de savourer vos repas même en cas de pénuries. Mais avant de vous lancer, il est important de comprendre les différentes techniques et de choisir celle qui convient le mieux à votre aliment. Par exemple, la viande n’est pas conservée de la même manière que les champignons, les céréales ou les légumes.
La première méthode de conservation alimentaire à considérer est la stérilisation. Ce processus est particulièrement utile pour mettre en conserve des aliments comme le coulis de tomate ou les légumes pickles. Mais comment stérilise-t-on sans stérilisateur ? Il est simple d’improviser un système de stérilisation sur votre cuisinière en faisant bouillir vos bocaux scellés d’aliments dans une casserole d’eau.

L’importance de la réfrigération

La réfrigération est une autre technique populaire de conservation des aliments. Cependant, il est important de se rappeler que tous les aliments ne sont pas appropriés pour le réfrigérateur. Par exemple, le soja doit être conservé à température ambiante. La viande, en revanche, doit toujours être conservée au réfrigérateur, à une température inférieure à 5°C. Mais comment conserver infailliblement la viande au réfrigérateur ? Stockez toujours votre viande dans la zone la plus froide du réfrigérateur, soit le compartiment le plus bas.

Conservation des céréales et des légumes

La conservation des céréales est essentielle, en particulier pour les personnes cherchant à stocker des aliments en cas d’urgence. Les céréales comme le blé, le maïs et le riz doivent être conservées dans un endroit frais et sec. Si possible, utilisez des récipients hermétiques pour éviter toute infestation de nuisibles.
Pour les amateurs de légumes, la betterave rouge, aux nombreux bienfaits, est un excellent choix pour votre garde-manger. Sa préparation et sa conservation sont simples : après la cuisson, elle peut être mise en conserve grâce à la technique de stérilisation.

Que cuisiner avec des conserves ?

Une fois en possession de vos conserves, il vous suffit de faire preuve de créativité en cuisine. Des tomates en conserve peuvent être utilisées pour préparer tout, des sauces pour les pâtes aux ragoûts et soupes. Des tartinades et confitures maison ajoutées à vos rations de survie peuvent également être utilisées pour sucrer ou donner du goût à un biscuit sec ou du pain dur.
En conclusion, quoi que vous cherchiez à conserver, il est nécessaire de maîtriser les différentes techniques de conservation. En armant vous-même avec cette connaissance, vous serez en mesure de gérer les stocks de nourriture et de faire face à une situation d’urgence avec calme et préparation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison gratuite

à partir de 50€ d'achats

Retour facile sous 14 jours

14 jours de garantie

Garantie International

Dans votre pays

Paiement 100% sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa